Faculté des Lettres et Sciences Humaines


Nature : Formation diplômante


Lieu d’enseignement : Ngozi


Niveau de recrutement : Examen d’Etat


Durée de la formation : 6 semestres


Année de sortie : Bac+ 3

Le Burundi, récemment entré dans la Communauté de l’Afrique de l’Est, a un besoin de traducteurs et d’interprètes. C’est dans ce contexte que l’Université de Ngozi offre aux jeunes burundais en soif de savoir, la possibilité d’étudier les langues.

La Faculté des Lettres et des Sciences Humaines assure la formation d’interprétariat et de traduction. A l’issue des 3 ans de formation, les diplômés sont capables de traduire ou d’interpréter au moins 2 à 3 langues vers une autre. Ceci dans tous les domaines et sur tout type de document. Pour atteindre une telle compétence linguistique et culturelle au sens large, les enseignements donnés sont généraux, ils  portent sur l’environnement politique, économique, sociologique et intellectuel. Les étudiants acquièrent une maîtrise parfaite de la langue de base, sans oublier la langue cible dans laquelle elle est traduite. Dans cette même logique et au vu du contexte actuel, la visée principale est centrée sur la maîtrise des langues de travail de la Communauté de l’Afrique de l’Est : le français, l’anglais et le swahili, ainsi que l’espagnol pour assurer aux étudiants une véritable ouverture sur le monde.

La formation est étalée sur 3 années de baccalauréat (B1, B2 & B3) qui équivaut à 6 semestres de 30 crédits chacun (B1S, B1S2, B2S1 B2S2, B3S1 B3S2) soit 180 crédits.

Un crédit représente 25 heures de travail dont 15 heures de travail en cours magistral, de travaux dirigés, pratiques et en fin d’année un stage accompagné et 10 heures de travail personnel de la part de l’étudiant.

La formation comporte :

  • des enseignements propres à la spécialisation et des cours d’appui jugés utiles pour parfaire la formation désignée,
  • un stage

Les débouchés de la formation sont la suite du parcours universitaire, master et doctorat, en lettres et sciences humaines, accès tant au niveau national qu’au niveau international.

Les diplômés peuvent s’orienter dans différents domaines. Ils peuvent prétendre à un poste d’interprète et/ ou de traducteur au sein des entreprises commerciales, ONGs, ministères, ambassades et médias. Ils peuvent également travailler dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie. Il est possible aussi de s’orienter dans le milieu culturel et transmettre les connaissances acquises en enseignant.

La formation en sciences et techniques des lettres et en sciences humaines est ouverte à tous les lauréats des humanités générales et techniques (A2) ou autre diplôme équivalent pour être admis en 1ère année (B1).
Pour la 2ème année (B2), avoir validé tous les crédits en B1 (conformément au règlement académique)
Pour la 3ème année (B3), avoir validé tous les crédits en B2.

Concernant la procédure d’inscription, se reporter à la rubrique scolarité.

La délivrance du diplôme est subordonnée à :

  • une présence et la participation active des étudiants au programme ;
  • une obtention des crédits nécessaires pour l’ensemble constitué par des unités d’enseignement obligatoires, transversaux et optionnel y compris le rapport de stage ;
  • une évaluation sous deux formes : deux sessions normales semestrielle et une session de rattrapage annuelle.

La nature des épreuves varie selon les matières enseignée. Plusieurs modalités peuvent être combinées : examens pratiques, écrits et/ou oraux, sous forme de travail individuel ou de groupe, en contrôle continu et en examen terminal.
Les coefficients correspondent aux crédits.

Doyen de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines : Docteur Professeur Emile MWOROHA

Secrétaire académique : Mr Ildephonse NKURUNZIZA